Forum des jeunes écrivains

Aujourd'hui, le forum existe depuis 3590 jours. Nous sommes 664 jeunes plumes inscrites. Rejoins nous vite ! ♦
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesGalerieS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clémentine M.
Plume Nouvelle
Plume Nouvelle
avatar

Féminin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 47
Age : 18
Localisation : Dans les nuages
Emploi/loisirs : Imaginer
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)    Lun 28 Avr - 19:48

J'attends vos critiques ! Soyez sincères Wink
Revenir en haut Aller en bas
Soûl
Plume Nouvelle
Plume Nouvelle


Masculin
Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)    Lun 28 Avr - 21:44

Alors, il y a quelques répétitions :


Citation :
Miranda, silhouette inaccessible, marchait, seule, dans la prairie sans fin. Sa marche s’éternisait, et son esprit se perdait dans les milles et unes couleurs du noir absolu.
(Pas de s à "mille et une")


Citation :
un visage où de minuscules fleuves s’écoulaient lentement, faiblement, tranquillement, imperceptiblement
Il y en a peut-être un de trop, ces termes ayant des sens assez proches…


Citation :
c’était cette nuit si clairement sombre, un éclair noir



Ensuite, ce n'est qu'un détail mais dans cette phrase :
Citation :
Miranda ne comprit pas ce qui lui arrivait, tout ce dont elle se rappelait, c’était cette nuit si clairement sombre…
J'aurais mis le "rappelait" au présent puisque, si j'ai bien tout compris, c'est en ce moment qu'elle se souvient de cette nuit, et pas lorsque cela arrivait.



Sinon, j'ai bien aimé ton texte, c'est agréable à lire, on visualise bien les descriptions, de belles images, les métaphores sont bien tournées. J'aime bien ce côté mystérieux, mystique, et l'atmosphère qui s'en dégage ; la nuit, les silhouettes, les étoiles…
En bref, je trouve ça réussi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Clémentine M.
Plume Nouvelle
Plume Nouvelle
avatar

Féminin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 47
Age : 18
Localisation : Dans les nuages
Emploi/loisirs : Imaginer
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: Re: Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)    Lun 28 Avr - 22:22

Merci beaucoup pour tes observations, cela m'a été très utile. Je vais travailler en effet sur les répétitions et les lourdeurs de style. Et, oui, après réflexion, je trouve que "rappelait" au présent est plus logique.   Smile 
J'essayerais d'écrire de nouveaux textes dans la même ambiance !
Revenir en haut Aller en bas
blackcarotte


avatar

Féminin
Bélier Coq
Nombre de messages : 2867
Age : 24
Localisation : black-land
Emploi/loisirs : légume
Date d'inscription : 18/08/2011

MessageSujet: Re: Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)    Mer 30 Avr - 1:31

Eh bien le bonsouar ! Smile Bon, je vais faire simple, ou du moins essayer.

Ce qui est en vert sont les phrases ou mots bancales.

Ce qui est en rouge est à supprimer.

Ce qui est en bleu est à modifier et signale aussi les répétitions.

Je ne relève aucune faute d’orthographe.



Miranda, silhouette inaccessible, marchait, seule, dans la prairie sans fin. Sa marche s’éternisait, et son esprit se perdait dans les milles et unes couleurs du noir absolu. Les arbres formaient des ombres qui se mélangeaient étrangement avec les hautes herbes. Et les feuilles tombaient comme des larmes sur un visage dévasté. Un visage lunaire où trônaient des milliers de petits soleils rouges, simples taches de rousseur, un visage où de minuscules fleuves s’écoulaient lentement, faiblement, tranquillement, imperceptiblement ; goutte après goutte Miranda. Le vent frappait d’un souffle fort, violent et symphonique, il faisait crépiter les folles flammes qui virevoltaient et dansaient la farandole dans le fiacre illuminé de la nuit. La nuit… Elle brillait d’un éclat si rare que même les étoiles s’en étaient assombries. Ces dernières dansaient, elles formaient des cercles, des rosaces dans le ciel et tournaient sur elles-mêmes Miranda ne comprit pas ce qui lui arrivait, tout ce dont elle se rappelait, c’était cette nuit si clairement sombre, un éclair noir et un homme encapuchonné se dirigeant vers elle au galop… Son cheval lumineux, cristallin, semblait voler dans les hautes herbes…

Pour la première phrase, la virgule entre marchait et seule ne sert à rien. Tu coupes trop ton début de texte avec des virgules, de ce fait, il n’y a aucun rythme et c’est gênant. En ce qui concerne les milles couleur du noir absolu, si le noir est absolu, aucune couleur ne peut vivre. Je trouve ta phrase étrange et un peu déstabilisante. Le lecteur peut rester butter sur ca, et ne plus être à fond dans ton texte, fait attention. Ensuite, comme Soul l’a mentionné plus haut, tu utilises souvent des mots qui veulent dire la même chose: lentement, faiblement, tranquillement, imperceptiblement. Cependant, là encore, quelque chose me dérange. Quand l’eau coule lentement elle est forcement faible. Donc tu peux en sortir un des deux, mais tranquillement et imperceptiblement  ? Si tu veux rester sur ton idée de pleurs, ca ne peut être tranquille. Les larmes sont un bouleversement de douleur et de crie intérieur, mais ce n’est jamais tranquille. De plus, c’est forcement perceptible. Pour finir l’explication du vert, j’en arrive à ta « superbe » phrase sur la nuit. J’entend par là, qu’elle n’est pas logique du tout. Modifie là. La nuit ne brille pas. Ce sont les étoiles et la lune qui permette au ciel d’éclairer plus ou moins, mais pas la nuit !

Pour le bleu, se sont uniquement des répétitions. Essaye de varier si possible. Pour le « il » il faut simplement une majuscule. La virgule posté avant doit être supprimé, ainsi que les points de suspension qui ne servent pas à grand-chose. Evite également, de commencer une phrase par un Et. Je pense avoir fait le tour des petits problèmes.

Dans un avis général, tu n’es pas logique. C’est assez confus comme texte je trouve. Comment voir un éclair noir, dans la nuit, qui par nature est sombre ? Fait attention au répétition. Développe un peu plus, même si ce n’est qu’un petit texte écrit comme ca. Tu devrai réussir à faire quelque chose de bien avec, si tu le continues, mais tu as pas mal de boulot à faire. Je n’ai ni aimé, ni pas aimé, ce qui est plutôt positif pour toi, sinon je n‘aurai pas pris la peine de finir ma critique. Si tu le poursuit et que tu souhaites une critique, préviens moi ! Wink 


Ps: Même si c'est un monde où tout est possible, écrit le dans ton texte, fait un petit paragraphe pour l'expliquer ! N'oublie pas surtout, ca permettra d'être moins confus sur des trucs un peu wtf ! Wink

_________________
"Pouvoir se confier, parler sans fard et sans regard, délivrer nos pensées profondes, discuter jusqu’à une heure indécente sans voir les aiguilles du temps défiler, panser nos plaies et offrir une épaule réconfortante, s’épancher sur ceux qui font rosir nos joues, c’est ce que je ressens avec toi.
Never. "
Revenir en haut Aller en bas
Clémentine M.
Plume Nouvelle
Plume Nouvelle
avatar

Féminin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 47
Age : 18
Localisation : Dans les nuages
Emploi/loisirs : Imaginer
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: Re: Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)    Mer 30 Avr - 16:31

Merci blackcarotte pour ton analyse détaillée et sincère ! Tes conseils seront sûrement utiles car je vais en effet essayer de retravailler le texte pour qu'il soit plus compréhensible, moins contradictoire et peut-être écrire une suite.
Revenir en haut Aller en bas
D.A.M.
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Verseau Chien
Nombre de messages : 1311
Age : 23
Localisation : Loin dans le ciel aux commandes d'un navire doté de montgolfières en guise de voiles
Emploi/loisirs : Tailler une figure de proue tandis que mon vaisseau pourfend les nuages
Humeur : Larguez les amarres et gare aux avions !
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)    Ven 16 Mai - 19:45

J'avais dit que je donnerais mon avis sur celui-là, je ne suis certes pas rapide mais me voilà.

Premièrement c'est très très court alors je ne peux pas vraiment dire grand chose qui n'ait pas été dit.

Premièrement en ce qui concerne les arbres, j'ai peut-être un défaut d'imagination mais au mot prairie je visualisais une grande plaine, je n'ai pas trop compris du coup ce que les arbres venaient faire ici, de plus ils projetteraient des ombres plutôt qu'en former à mon sens. La répétition de visage semble un effet de style et passe, en revanche le où qui suit les deux fois alourdit d'autant plus que "où trônaient des milliers de petits soleils rouges" fait déjà assez lourd. Peut-être devrais-
tu changer cette partie pour une autre forme comme "parsemé de milliers de petits soleils rouges" par exemple. Soûl a déjà souligné l'avalanche d'adverbes assez superflus. Personnellement je ne comprends absolument pas ton retour à Miranda en fin de phrase avec les points de suspensions, d'autant que tu enchaînes sur le vent ensuite, son prénom est complètement déplacé là, j'ignore ce qu'il est supposé signifier.
Pour le rappelait de la fin, il n'a absolument rien à faire au présent dans une narration au passé, il faut le laisser tel quel à moins que tu n'enchaînes sur une suite au présent où il prendrait plus son sens mais en ce cas le "c'était" qui suit doit passer au présent aussi.
Ton texte passe bien malgré certaines lourdeurs qui ont déjà été mentionnées qui font tiquer, mais il semble particulièrement bien adapté à la catégorie où tu l'as mis, il ne paraît pas achevé, pour le moment ce n'est qu'un simple songe sans véritable histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-puits-sans-fond-de-limagination.e-monsite.com/
Clémentine M.
Plume Nouvelle
Plume Nouvelle
avatar

Féminin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 47
Age : 18
Localisation : Dans les nuages
Emploi/loisirs : Imaginer
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: Re: Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)    Dim 18 Mai - 12:54

Merci pour cette critique constructive. Je vais en effet tout revoir et essayer de donner quelque chose de compréhensible (ce qui n'est pas le cas d'après ce que j'ai compris) et peut-être créer une histoire autour.
Pour le "Miranda", je souhaitais juste montrer que je la décrivais, que c'est elle le visage lunaire ou coulent des larmes mais je l'ai fais d'une manière très maladroite et confuse. 
En tout cas, si vous me cherchez je suis isolée dans ma chambre, entrain de retravaillez ce texte ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Critique d'un simple texte (un peu surréaliste)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surréaliste Danse
» Coucher de soleil surréaliste
» Flore surréaliste
» Eduardo Galeano (Uruguay) : Sens dessus dessous
» Nostalgie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des jeunes écrivains :: Les écrits, brouillons ou oeuvres d'art de nos membres :: Inachevé :: Critiques et idées-
Sauter vers: