Forum des jeunes écrivains

Aujourd'hui, le forum existe depuis 3467 jours. Nous sommes 878 jeunes plumes inscrites. Rejoins nous vite ! ♦
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesGalerieS'enregistrerConnexionCalendrier
Meilleurs posteurs
Rose Potter
 
blackcarotte
 
Shadow
 
Ali
 
Chackley
 
Venquere
 
mikl_summerville
 
Lilo
 
Ignus 2.0
 
Line
 
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Elfride
 
Partenaires
forum des plumes éthérées.

Partagez | 
 

 Critique de "La mousse à cas"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarred
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 1097
Age : 4
Localisation : Je sais pas trop en fait... quelqu'un pourrait venir me chercher ?
Emploi/loisirs : Faire des trucs
Humeur : Je suis né après ma date d'inscription
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Critique de "La mousse à cas"   Mar 22 Nov - 22:55

Hey ! 

Alors ce soir est un grand soir car c'est le soir où j'ai finalement décidé de poster (en 4 posts, désolé il me laissait pas faire autrement) ma pièce de théâtre "La mousse à cas".

Alors je l'ai finis y a un p'tit moment et depuis je l'ai pas mal travaillé, j'ai même beaucoup étendu son univers auquel je me suis beaucoup attaché. Car en effet, cette pièce à une place particulière particulière dans mon coeur. Elle a début sur un manuscrit brouillon quand je me faisais chier en anglais et elle est devenu ce que je considère aujourd'hui comme ma meilleure oeuvre.

Alors voilà, je me suis finalement dit que peut-être certains d'entre vous auraient peut-être envie de la lire et de la commenter ! Allez on va dire que c'est pour fêter ma promotion récent  cheers

Bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Elfride
Plume Confirmée
Plume Confirmée
avatar

Masculin
Bélier Dragon
Nombre de messages : 266
Age : 16
Localisation : Sous le vieil arbre du village
Emploi/loisirs : Porter des fringues trop grandes
Humeur : Câline
Date d'inscription : 14/08/2015

MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   Dim 4 Déc - 9:51

Salut Jarred !
Comme la pièce est assez longue, je vais procéder acte par acte, alors aujourd'hui ce sera le premier :3
Et je tiens déjà à te prévenir, si tu espérais un avis constructif sur l'histoire, tu vas être déçu parce que je n'ai juste rien trouvé à redire, donc ce sera essentiellement du relevage de fautes ^^'

C'est parti !


Citation :
PORC-EPIC:  Pardonnez moi. Je corrige. Bonjour voyageurs.
=> pardonnez-moi


Citation :
PORC-EPIC:  J’en suis navré. J’avais mal saisit.
 => saisi


Citation :
PREMIER CHEVALIER:  Regarde donc, bon sang ! L’animal ouvre la bouche et une voix en sort ! Il discute en ce moment même avec nous !
=> ce moment-même


Citation :
SECOND CHEVALIER: Je m’en rend bien compte.
=> rends


Citation :
PORC-EPIC:  Je l’aurais fais plus tôt mais il semble que je me trompais sur la manière de m’adresser à vous. Mon nom est Porc-épic.
=> fait


Citation :
SECOND CHEVALIER, quelque peu sarcastique:  Et que nous veux tu ô porc-épic ?
=> veux-tu


Citation :
SECOND CHEVALIER:  Et donc, ami porc-épic, qu’allez vous faire ?
=> allez-vous


Citation :
PORC-EPIC:  Chercher là où je désir aller. Peut-être qu’ainsi je trouverais un chemin que je pourrais suivre.
=> désire
=> trouverai



Citation :
SECOND CHEVALIER:  Alors, que voulais tu me dire à propos de cette curieuse rumeur ?
=> voulais-tu


Citation :
CHAMBELLAN:  Tous morts, disparus ou réfugiés dans le religion… Il y aurait toujours la reine.
=> la


Citation :
CHAMBELLAN:  Combien de temps vas t’on rester les bras croisés avant de révéler tout à la Cour et au peuple, alors ?
=> va-t-on


Citation :
CHAMBELLAN:  Il en faut bien. Oh… et puis au diable la monarchie ! Avec toutes ces histoires d’héritage par le sang, on frôle la catastrophe maintenant. Bientôt les seigneurs et les chevaliers se battrons et engendreront des guerres démesurées pour déterminer qui le droit du plus fort désigne comme nouveau roi.
=> battront
 

Citation :
CHAMBELLAN:  Eh bien quoi ? Quel choix nous reste t’il ?
=> reste-t-il
 

Citation :
URBAIN:  Quelle démence ? Je suis pragmatique… voir ingénieux.
=> voire

 
Citation :
URBAIN:  Le peuple y croira. Seul la Cour s’interrogera.
=> Seule
 

Citation :
CHAMBELLAN:  De grands mots… de belles idées. Je vous admire mais vous êtes un dément c’est certains. Que deviendrions nous si votre plan marchait ?
=> certain
=> deviendrions-nous



Citation :
CHAMBELLAN:  J’entend bien. Cela ne marchera jamais cependant.
=> J'entends
 
 
Citation :
Dans le fond de la salle, un vieux pêcheur bois une chope, seul.
=> boit


Citation :
CHEVALIER, à Roxanne:  Que veux tu vilaine ?
=> veux-tu
 

Citation :
ROXANNE, avec véhémence:  Tu le prend mal ? Moi de même. Je le suis car c’est parce que les porteurs d’épée dans ton genre pensent être dispenser de choses simples comme, par exemple, payer pour une boisson, que les auberges de la région ne tiennent plus et que les braves gens n’ont plus le sou.
=> prends
=> dispensés
 


Citation :
ROXANNE:  Je le sais. Vas tu payer ?!
=> vas-tu
 

Citation :
Le chevalier en colère se lève et tire son épée. Roxanne recule. Les chevaliers blancs et gris se lèvent également et tirent leur épée sous le regard de tout les autres.
=> blanc
=> leurs épées
=> tous



Citation :
CHEVALIER, intimidé:  Elle m’a traitée de vilain !
=> traité

 
Citation :
CHEVALIER GRIS:  Et tu l’as traité de vilaine. Pourtant tu l’es bien plus qu’elle.
=> traitée


Citation :
ROXANNE:  Ils te chasseront. Tu ne seras plus le bienvenue ici.
=> bienvenu
 

Citation :
CHEVALIER:  Eh bien certes ! Je vais me saoûler ailleurs.
=> soûler
 

Citation :
CHEVALIER GRIS:  Le blanc aime exercer sa justice, et souvent seul. Je vous aurait volontiers protégé mais maintenant que le rustre est mort et l’assassin partit, je compte bien achever ce que j’étais venu faire: boire.
=> aurais protégée
=> parti



Citation :
CHEVALIER GRIS:  Je m’en occuperais dès que j’aurais assez bu.
=> occuperai
=> aurai
 


Citation :
URBAIN, souriant:  Bonjour mon ami. Je ne vous connaît pas, ni cet endroit. Mais votre visage m’inspire et je pense que vous ferez l’affaire !
=> connais

 
Citation :
CHEVALIER GRIS:  Je vais regarder à l’extérieur pour voir si le duel à trouver son dénouement.
=> a trouvé

 
Citation :
CHEVALIER GRIS:  Pressez vous !
=> Pressez-vous

 
Citation :
ROXANNE:  L’assassin ne se nommait pas ainsi lui même sans bien se connaître, de toute évidence…
=> lui-même
 

Citation :
MERCENAIRE:  Peux tu me renseigner porteur d’épée ?
=> Peux-tu
 

Citation :
MERCENAIRE:  Si tu veux. Connais tu l’assassin le plus dangereux par ici ? Je le cherche comme beaucoup, afin de remplir ma bourse.
=> Connais-tu

 
Citation :
MERCENAIRE:  Cesse donc, veux tu, c’est un assassin.
=> veux-tu

 
Citation :
MERCENAIRE, s’emportant:  J’en ai assez entendu. Je n’ai pas de temps à perdre et sache que cela fait longtemps que j’accepte de tuer quiconque si cela me profite. Que j’ai vendu et mon âme et mon cœur et même mon humanité, en quoi cela t’importe ? Et puis laisse ! Je me renseignerais ailleurs.
=> Que j'aie
=> renseignerai


 
Citation :
MERCENAIRE:  J’irais enquêter dans un premier temps. Si cela s’avère vrai qu’il se terre dans ces maudits bois, j’en appellerait à ma patience. Il sortira un jour. Et je serais là.
=> J'irai
=> "s'avère" suffit, avec "vrai" derrière c'est un pléonasme
=> appellerai
=> serai



Citation :
Le mercenaire, qui n’a toujours pas vu l’homme-sapin, regarde en tout sens, en alerte.
=> tous

 
Citation :
MERCENAIRE, regarde l’homme-sapin, ébahit:  Que je sois damné… Mon frère me racontait autrefois certains de ses voyages en affirmant avoir vu des frênes et des cyprès courir sur des bosquets. Je n’osais le croire.
=> ébahi
 

Citation :
HOMME-SAPIN:  Détrompe toi porteur d’épée. J’avertis légitimement cet homme en connaissance de cause.
=> Détrompe-toi

 
Citation :
MERCENAIRE:  Explique toi.
=> Explique-toi

 
Citation :
HOMME-SAPIN:  Oui car, vois-tu, je viens de la forêt où se terre effectivement l’assassin, et je ne souhaite à aucun homme de se mesurer à lui. Je n’ai jamais vu un mortel avec autant de sang sur les mains, sur les armes, et dont le regard sombre avait vu autant d’autres perdrent l’éclat de la vie sacrée. S’échappait de lui un pestilent fumet d’immonde dépouille. Comme si il s’était échappé de l’autre monde. Hanté par la mort, il la propage par caprice…
=> perdre
=> s'il


 
Citation :
MERCENAIRE:  Ce chevalier noir me paraît être un monstre de conte. Tant mieux, ils finissent toujours par être pourfendue par un juste, malgré toute la réputation qu’on leur fait. Cela m’encourage à commettre l’exploit !
=> pourfendus


Citation :
MERCENAIRE:  Après tout, qui es sûr de mourir ?
=> est
 

Citation :
CHEVALIER:  Quel sot. Pour simplement remplir sa bourse, il se fait immortel. Bientôt sa bourse ne sera pas plus pleine et il gisera au sol, aussi immortel que je le suis.
=> gésir ne se conjugue pas au futur simple. Pourquoi ? Mystère.

 
Citation :
Urbain et le chambellan l’observe pendant quelques secondes de silence.
=> observent
 

Citation :
HERMI CANTON:  J’entend bien.
=> J'entends

 
Citation :
SEIGNEUR DU MAL, euphorique:  J’ai gagné ! Le roi est mort ! Le chaos est à venir. Qu’un monde impie et corrompue apparaisse devant moi, afin que je le gouverne et que j’y répande, au ciel, à la terre, les germes tenaces du mal souverain !
=> corrompu


Citation :
Malheureux ! En ce jour victorieux pour les ténèbres, tu viens te livrer à moi comme la brebis sacrifiée vient au seigneur du beau. Tiens toi prêt. C’est sur ton corps, et celui d’innombrables autres, que je bâtirais mon royaume.
=> Tiens-toi
=> bâtirai

 

Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Pas d’hésitation ! Admet la souffrance qui te dévore déjà !
=> Admets


Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Ha ! Mais je vois que tu ne saisis toujours pas que tu n’es plus qu’un corps sans vie. De la viande saignante pour mes condors affamés. Alors empresse toi vite de mourir !
=> empresse-toi
Mais "empresse-toi vite" c'est pas un peu redondant ?


Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Et voilà… un premier nom sur la noble liste des condamnés pour l’avènement de la nuit sans fin. Que cela fait de mourir ?
J'ai buté ici ; c'est plutôt "fait-il" nan ?


Citation :
VENDEUR D’ENCENS:  Vous vous adressez aux pigeons qui vous entoure ? Car si c’est le cas, je crains qu’il ne soit pas d’humeur très carnivore.
=> entourent
=> ils ne soient
 

Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Tais toi. Admire donc avec quelle férocité ils déchirent ta peau ! C’est purement et esthétiquement magnifique. Beau. Grand !
=> Tais-toi


Citation :
SEIGNEUR DU MAL,  jubilant:  Voyez donc. D’un mot, j’ai réduis cet homme à l’état de charogne. Ai-je seulement une limite !?
=> réduit
 

Citation :
PORC-EPIC:  Bonjour voyageur. Pourriez vous éventuellement m’aider ?
=> Pourriez-vous

 
Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Condors ! Partez à chaque point cardinal et assombrissez chaque hameau, chaque village, chaque château avec vos immenses et menaçantes ailes, couvrant jusqu’à même le soleil. Plongez les dans la peur et qu’ils se soumettent à moi. Tout va s’effondrer, et ils ne sauront même pas pourquoi. Envolez vous j’ai dit. Et que je devienne roi !
=> Plongez-les
=> Envolez-vous


 
Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  J’entend les murs à travers le vent. Que disent-ils ? Mon sang se glace alors que je saisis toutes les nuances des propos que l’on me tient…
=> J'entends


Citation :
URBAIN:  Cet endroit ne paye pas de mine, je le reconnais, et j’ignore pourquoi j’y suis bien entré, mais on y trouve des richesses réellement sous-estimés, savez vous ?
=> estimées
=> savez-vous

 
Citation :
CHAMBELLAN:  Quelles sont elles ?
=> sont-elles

 
Citation :
URBAIN:  Des gens sans objectifs, sans le sou et sans grand esprit, acceptant de tout faire pour quelque paiement. Comme ce bon Hermi.
=> objectif
 

Citation :
URBAIN:  Mais enfin chambellan, regardez donc et rassurez vous ! Avec ses nouvelles parures, Hermi Canton ne ressemble pas moins à un dirigeant royal que son prédécesseur. Il est très convenable assis sur le trône et se tiendra tranquille tant que je payerais ses serviteurs et les quelques filles de joie dont il est friand. Je n’ai qu’à continuer de faire en sorte que personne ne puisse trahir son déguisement et à tenir la  Cour à l’écart. Les ambassadeurs arrivent demain et je suis certains que tout se passera parfaitement bien. Tout est sous mon contrôle, chambellan.
=> payerai
=> certain
 

Citation :
CHAMBELLAN:  Oh cher Urbain… ce que je vais vous dire, je suis certains que vous n’auriez jamais soupçonné que je vous le dise un jour. J’ai réfléchis durant des nuits et des jours à votre plan, à ses failles et au chaos qui effleure ce royaume et j’ai eu un éclair.
=> réfléchi

 
Citation :
URBAIN: tiens donc, un éclair ? Le génie vous aurait il frappé chambellan ?
=> aurait-il


Citation :
CHAMBELLAN,  s’emportant:  Ha ! Je savais que vous le prendriez ainsi ! Le grand Urbain, l’homme qui pense être le plus ingénieux parmi tout les autres, ne supporte pas qu’on le devance. Pire ! Il ne se donne même pas la peine d’y croire.
=> tous

 
Citation :
URBAIN:  C’est faux. La Cour ne reconnaîtra jamais un bâtard. Ils le feront tuer et on sera accuser de trahison envers notre devoir de protection du sang sacré des rois… et toutes autres sortes de stupidités.
=> accusés

 
Citation :
URBAIN:  Pour la dernière fois, Hermi est un homme de paille. Il doit juste donner l’illusion que le roi vit encore jusqu’à ce qu’on proclame la démocratie et qu’elle soit acceptée. Il ne s’agit pas qu’il soit reconnu par qui que ce soit. Je maintiendrais Hermi à l’écart de toute personne capable d’identifier le vrai roi aussi longtemps qu’il faudra.
=> maintiendrai


Citation :
CHAMBELLAN:  Je ferais ce qu’il faudra pour le royaume et pour que tout ne sombre pas dans la discorde.
=> ferai
 

Citation :
URBAIN:  Faites ce que vous avez à faire, mais ne me mêlez pas à votre intrigues. Hermi Canton…
=> intrigue

 
Citation :
Roxanne s’est approché des deux hommes. Urbain se tait.
=> approchée

 
Citation :
ROXANNE:  Pardonnez moi mais… je ne cesse d’entendre -malgré moi soyez en assuré- le nom d’Hermi Canton dans votre conversation et je me demandais si vous le connaissiez bien.
=> Pardonnez-moi
=> soyez-en
 


Citation :
URBAIN:  Pardonnez le, l’alcool et lui, ce n’est pas un bon mélange.
=> Pardonnez-le

 
Citation :
ROXANNE:  Messire… je rêve bien d’un jour où je rencontrerais un de ces virages que vous évoquez. En espérant qu’il m’éloigne une fois pour toute de la crasse et du sang.
=> rencontrerai

 
Citation :
URBAIN:  Certes. (silence) Servez moi quelque chose à boire.
=> Servez-moi


Et voilà pour la forme. J'ai aussi repéré des soucis de ponctuation, mais c'est inutile de tout relever : il faut juste que tu mettes un espace avant les deux-points et les point-virgules.
Sinon, eh bien je ne sais pas quoi te dire pour ce qui est du fond, sinon que j'aime beaucoup et que l'histoire m'intrigue ! J'ai trouvé ça très drôle à certains moments, et j'aime bien l'univers, alors je vais très vite m'occuper de lire la suite, pis de toute façon je sais déjà que ça va envoyer du lourd Razz

Alors voilà, j'espère que ça te sera quand même utile ^^
Revenir en haut Aller en bas
Jarred
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 1097
Age : 4
Localisation : Je sais pas trop en fait... quelqu'un pourrait venir me chercher ?
Emploi/loisirs : Faire des trucs
Humeur : Je suis né après ma date d'inscription
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   Dim 4 Déc - 13:26

Merciiiii Elfride ! Cela me fait grave plaisir que tu t'attaques à ce gros morceau  cheers

Bon ça pique toujours autant de voir toutes ces fautes (quoique que je remarque qu'une bonne moitié sont des fautes que je ne fais plus maintenant après m'être fait corrigé plein de fois x) et le coup des tirets, ça aussi j'ai du mal à intégrer) mais c'est vraiment cool l'ardeur avec laquelle tu relèves tout ça  Cool Merci à toi 

Hâte de voir la suite de ton aivs Wink
Revenir en haut Aller en bas
Elfride
Plume Confirmée
Plume Confirmée
avatar

Masculin
Bélier Dragon
Nombre de messages : 266
Age : 16
Localisation : Sous le vieil arbre du village
Emploi/loisirs : Porter des fringues trop grandes
Humeur : Câline
Date d'inscription : 14/08/2015

MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   Dim 18 Déc - 18:26

Bonsoir Jarred !
Je m'attaque à la suite ^^

J'ai lu les actes II et III et comme toujours, je commence par relever les fautes !



Citation :
MERCENAIRE:  Quoi ? Pas de garde ? N’y a t’il pas mieux qu’un autre de ces arbres parlants pour protéger l’entrée de ces bois ?
=> N'y a-t-il


Citation :
MERCENAIRE:  Très bien. Qu’en est-il alors de la seconde garde ? A t’elle été défaite plus tard par le chevalier noir ?
=> A-t-elle


Citation :
HOMME-FRÊNE:  C’est un autre chevalier, un gris, qui s’est confronté aux soldats pour pouvoir traquer lui même le fugitif. Ils étaient six en tout et il les a vaincus par sa force, mais aussi sa ruse et sa volonté. Ceux qui n’ont pas fuis, ont péris.
=> lui-même
=> fui
=> péri


Citation :
MERCENAIRE:  Donc je ne suis pas le seul sur la piste du chevalier noir… dis moi frêne, qu’a t’il fait ensuite ?
=> dis-moi
=> qu'a-t-il


Citation :
HOMME-FRÊNE:  Il est entré dans la forêt. Il était saisit d’une détermination et d’une rage stupéfiante.
=> saisi
=> stupéfiantes


Citation :
HOMME-FRÊNE:  Pas de suite. Il a passé une journée et une nuit à parcourir ces bois sans ne trouver aucun signe de présence du fugitif.


 
Citation :
MERCENAIRE, presque effrayé:  Quel est donc cette monstrueuse forêt ? Et le chevalier gris, que fit il ? Le sanglier en est venu à bout, sans doute.
=> Quelle
=> fit-il


Citation :
MERCENAIRE:  Ce chevalier gris… était-ce seulement un homme ? Je crois entendre les récits et les exploits d’un demi-dieu issue d’une vieille légende.
=> issu


Citation :
HOMME-FRÊNE:  Le Bourreau-des-ronces. Un rejeton abominable des ténèbres qui hante cette forêt depuis des siècles. C’est une horreur indescriptible qui empoisonne le cœur de toute la végétation alentour. Il ne ressemble à rien d’autre qui existe. C’est un prédateur rampant dont la seule vue terrasse de peur tout les êtres vivants
.
=> tous


Citation :
MERCENAIRE, encore inquiété mais quelque peu narquois:  Eh bien ce n’est pas de chance… vaincre un autre chevalier est une chose, mais une créature s’apparentant à un démon en est une autre. La fortune est allé contre ce brave combattant et j’imagine qu’il gît désormais tout près du campement de celui qu’il cherchait avec tant d’ardeur. Cela en est presque tragique.
=> allée


Citation :
HOMME-FRÊNE:  Vous vous fourvoyez encore porteur d’épée. Le chevalier gris combattit bel et bien le Bourreau-des-ronces avec plus de vaillance que je n’en vis jamais. Cela dura des heures. Lorsque l’abomination l’étreignit de toute ses forces, le chevalier ne se brisa pas, lorsqu’elle lui mordit la nuque, il ne se brisa pas, lorsqu’aux dernières lueurs du soleil, elle se releva encore, plus belliqueuse et horrifiante, sa volonté ne céda pas. Quand la lune fut au centre du ciel, il plongea dans les entrailles du mal et il poignarda la créature. Sa dépouille se disloqua en centaine d’araignées répugnantes qui prirent chacune une direction différente. Au milieu de celles la, le chevalier gris se releva, tenant encore fermement son épée. Il était littéralement bercé par une lumière indicible qu’on pourrait accorder à la splendeur du triomphe.
=> toutes
=> celles-là


Citation :
HOMME-FRÊNE:  Il eu le temps de faire seulement quelques pas avant de tomber sur un chevalier noir imperturbable, semblant le contempler. L’assassin dit quelques mots que je ne saisis pas. Puis il fit un pas en avant, dans un silence intriguant. Le chevalier gris n’attendit pas d’avantage: il dégaina son épée et chargea.
=> eut
=> davantage


Citation :
HOMME-FRÊNE:  Il n’en reste que la tête. Le chevalier noir l’a suspendu au dessus de son campement. Je ne décèle pas de réelle cruauté chez l’assassin mais il a une certaine fascination pour la mort.
=> suspendue


Citation :
MERCENAIRE:  Je ne comptais pas entrer dans cette forêt de toute manière, le chevalier gris devait se battre pour l’honneur et pouvait se permettre d’affronter la justice du roi, mais moi c’est l’or et une vie sauve qui m’intéresse. Toutefois, il faut que je revois ma stratégie. Je n’affronterais pas le chevalier noir. Jusque là je pensais le piéger à la sortie des bois, mais, à la lumière de ce qui m’a été raconté, je vais réviser mes plans.
=> revoie
=> affronterai


Citation :
Frère Bryan et Frère Thibault sont assis sur un banc de la chapelle, le premier arbore un air renfrogné, le second lis un livre. L’ange Gabriel est allongé, les yeux fermés, sur un banc adjacent.
=> lit


Citation :
FRERE THIBAULT, soupirant:  J’entend bien.
=> j'entends

 
Citation :
FRERE THIBAULT:  J’ai saisis, Frère Bryan.
=> saisi


Citation :
ANGE GABRIEL:  Pourquoi dis t’on… battre les corneilles ?
=> dit-on


Citation :
FRERE BRYAN:  Depuis qu’il est ici, j’ai perdu grande estime en tout ce qui est divin. Pardonne moi si cela m’a quelque peu bouleversé ! J’avais déjà le sang chaud avant, mais là je suis en braise, Frère Thibault. J’ai toujours imaginé quelque chose de grand et de majestueux au dessus de nous, des êtres sacrés et des lumières révélatrices, puissantes, bienveillantes… et regarde le premier messager du ciel qui a été envoyé ! Un gamin qui n’a pas encore toute sa pilosité et à qui on a collé des ailes de je ne sais quel oiseau coloré. Et encore ! Si il nous avais apporté une sagesse infini, une érudition au delà de tout, ou des vertus sans pareilles ! Mais contemple toute sa magnificence ! Il passe son temps à dormir à longueur de journée, et quelques fois à poser des questions stupides. Et le pire… connais tu le pire Frère Thibault ?! Je le soupçonne de fréquenter les maisons de vice pendant notre sommeil !
=> Pardonne-moi
=> infinie
=> au-delà
=> pareil
=> quelquefois


Citation :
FRERE THIBAULT:  Vous avez une attitude blasphématoire sans même vous en rendre compte, Frère Bryan. Gabriel n’est pas descendu sur terre pour correspondre à vos attentes. Il nous a dit à son arrivé qu’il aurait besoin de nous, et que si nous étions réellement pieux, notre devoir nous intimais de l’aider dans sa mission. Il vivra ici jusqu’à ce qu’il trouve ce qu’il est venu chercher.
=> intimait


Citation :
PORC-EPIC, déçu:  Très bien, je comprend.
=> je comprends


Citation :
FRERE BRYAN:  Que lui arrive t’il à celui la ?
=> arrive-t-il


Citation :
PORC-EPIC:  Plait il ?
=> Plait-il


Citation :
ANGE GABRIEL:  Dis moi, toi qui me répond, où donc vas tu ?
=> Dis-moi
=> réponds
=> vas-tu


Citation :
ANGE GABRIEL:  Ce n’est pas un mal. Il te suffit de marcher même sans savoir où tu vas et tu trouveras… rassure toi.
=> rassure-toi


Citation :
PORC-EPIC:  Je ne vois pas les couleurs, même les plus belles. Et je ne parviens pas à différencier les hommes entre eux. Ils me paraissent tous agités, grands et bruyants. Pardonnez moi mais je ne pense pas qu’en interrogeant tout ceux que je croise jusqu’à ce que je trouve celle dont vous rêviez, je sois suffisamment efficace.
=> tous


Citation :
FRERE BRYAN:  Aux vus de tout ces évènements grotesques, je ne crains que le monde ne s’écroule déjà. Et dieu sait que je hais à présent ce monde.
=> au vu
=> tous


Citation :
ANGE GABRIEL:  Entendez moi, frères.
=> Entendez-moi


Citation :
ANGE GABRIEL:  Pourquoi dis t’on faire cuire le chaudron quand le temps se gâte ?
=> dit-on


Citation :
VENDEUR D’ENCENS:  Il y en a une de libre assez côtoyée par les chevaliers, non dans le hameau en contrebas -envahis de toute part- mais dans un village bien plus petit au nord d’ici.
=> envahi


Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Je pense pouvoir trouver. Merci beaucoup ! Je me nommes Maëlon, le chevalier des mousses; si quelqu’un vous cherche querelle, trouvez moi et je vous aiderais à mon tour !
=> nomme
=> trouvez-moi
=> aiderai


Citation :
VENDEUR D’ENCENS:  Soit ! Je vous entend chevalier !
=> entends


Citation :
CHEVALIER:  Je l’ignore… dites moi plutôt ce que vous avez notez de différent depuis que vous êtes ici.
=> dites-moi
=> noté


Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Ce n’est pas simple. Tout est très semblable. Peut-être que… eh bien… il se peut que notre gouvernance soit plus solide que la votre.
=> vôtre


Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Ne le prenez pas mal ! Mais votre royaume se disloque. Nous possédons, nous, une famille royale très grande, un roi passionné, dévoué, bienveillant, puissant ! Une reine magnifique… et altruiste ! Vous… c’est à dire que vous avez un roi qui se montre peu, qu’on soupçonne mourant, et une reine disparu et aucune famille royale. Au pays des moussons, nous avons peu de terre et notre armée est peu belliqueuse ni conquérante, donc ne craignez aucune menace de notre part, cependant méfiez vous d’autres nations qui pourraient profiter de ces faiblesses.
=> c'est-à-dire
=> disparue


Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Soyez lucide et voyez qui pourrait menacer votre patrie, tendez votre lame et tenez le en respect, et vous le serez. Si ces contrées sont attaquées, si votre roi meurt, seul des hommes comme vous auront le pouvoir de sauver les majeurs enjeux. Quoiqu’il arrive, le monde ne s’écroulera pas tant que vous le soutiendrez.
=> tenez-le
=> seuls


Citation :
CHEVALIER, troublé:  Je saurais m’en rappeler Maëlon.
=> saurai


Citation :
CHEVALIER:  Rare sont ceux qui connaissent aussi bien les vertus pour défendre son foyer. En tout les cas, j’admet que j’aimerais être de ceux qui en sont capable.
=> Rares
=> tous
=> admets
=> capable


Citation :
CHEVALIER:  Battons nous là où nous pouvons encore nous défendre. Je serais lucide, et je tiendrais en respect le mal de ma lame. Je le promet.
=> Battons-nous
=> serai
=> tiendrai
=> promets

 
Citation :
SYRIEL:  Je le suis. Je ne suis pas l’ami des lois, mais je sert la justice.
=> sers

 
Citation :
DAME JENA:  Vos principes m’importent peu. Je requiert de l’efficacité.
=> requiers

 
Citation :
DAME JENA:  J’attend de vous que alliez espionner le roi.
=> J'attends

 
Citation :
DAME JENA:  Lui même. Vous préparerez votre infiltration et toutes vos méthodes d’écoute jusqu’à ce que les ambassadeurs soient partis.
=> Lui-même
=> jusqu'à-ce

 
Citation :
DAME JENA:  Exact. On ne peut se permettre un scandale devant d’autres nations. Vous devrez ensuite nous rapporter la situation exacte et privé du roi.
=> privée

 
Citation :
DAME JENA:  Je ne sais pas. Mais le fait est que nous étions déjà en train de me préparer à son décès futur.
=> nous

 
Citation :
SYRIEL:  Soupçonneriez vous que quelqu’un est usurpé la place du roi ?
=> ait

 
Citation :
DAME JENA,  avec un mauvais œil et un ton sévère:  Prenez garde à ce que vous dites. Accomplissez votre mission sans ce genre de conclusions hâtives. Soyez efficace et surtout, soyez discret. Qu’un mot de tout ceci vous échappe et atteigne n’importe qu’elle oreille, et vous vous retrouverez sans mains, sans langue, et, si le cœur en dit à nos hommes de main, vous serez expédié dans un lieu folklorique où il ne fait pas bon vivre. Entendu ?
=> quelle

 
Citation :
SYRIEL, forçant un calme peu naturel:  J’entend bien. J’agirais de manière à ce que vous soyez satisfaite, madame.

=> J'entends
=> J'agirai

 
Citation :
Dame Jena gagne le devant de la scène. Elle observe le ciel pendant un temps et joint les mains, l’air songeuse.
=> songeur

 
Citation :
DAME JENA:  Si les craintes de la Cour pouvaient être infondées… il est vrai qu’il serait impossible de passer sous silence la mort d’un roi, après tout. Orchestrer une fausse gouvernance serait une mascarade bien trop grossière et compliquée pour être entretenu silencieusement, aussi ! Cette hypothèse semble folle…
(Dame Jena soupir et laisse passer un temps)
Enfin… elle le semblerait si il n’existait pas un homme capable de tout cela. Ô Seigneur des cieux, faites qu’il n’est pas fait l’impensable ! Faites que pour une fois, oui pour une fois…  Urbain n’ait pas agit comme Urbain l’aurait fait.
=> entretenue
=> s'il
=> n'ait

 
Citation :
ROXANNE:  Je ne sais pas… les choses ont changés.
=> changé
 
Citation :
Syriel lève son verre et bois.
=> boit

 
Citation :
SYRIEL:  Pourtant à vue de nez… tout ceci me fait penser plutôt à une taverne… et puis… j’ai ouïe dire que les chevaliers venaient surtout pour la boisson… et la serveuse. (il ricane brièvement)
=> ouï

 
Citation :
ROXANNE:  Je tiens à ma tranquilité. C’est tout ce qui me restera bientôt, vous comprenez ?

=> tranquillité
=> qu'il

 
Citation :
Un temps passe. Roxanne fini par hocher la tête et se lève. La chasseresse se lève.
=> finit

 
Citation :
SYRIEL:  Hum… que se passe t’il ?
=> passe-t-il


Citation :
URBAIN:  Certes, j’entend bien. Cependant je suis surpris que vous ayez fait preuve aussi vite d’autant d’autonomie.
=> j'entends

 
Citation :
URBAIN:  Eh bien oui mon cher Hermi. La Cour a commandité un enquêteur pour l’informer sur la situation exacte de la couronne. Fort heureusement je suis un homme qui se tient au courant, et j’ai fais en sorte qu’il ne soit pas un problème longtemps. Mais soyez certains d’une chose: si la Cour vous trouve, vous êtes mort, et quant à moi je suis loin d’être aussi dispensable que le chambellan, soyez en assuré. Vous comprenez maintenant ? Vous vous tenez à carreau, vous faites ce que je vous dit, et… comme convenu, vous serez payé à la fin de tout cette histoire. Entendu ?
=> fait
=> certain
=> soyez-en
=> dis
=> toute

 
Citation :
HERMI CANTON, ruminant:  Oui, oui… certes. Il me faut tout de même être roi quelques fois ! Il m’a bien fallut l’être pour rencontrer les ambassadeurs du pays des moussons.
=> quelquefois
=> fallu

 
Citation :
URBAIN:  Et tout c’est bien passé. Vous devez jouer le roi mais sans agir. Vous saisissez ?
=> s'est

 
Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Et voilà. Je suis perdu cette fois. J’ai le sentiment que chaque chemin mène à nul part.
=> nulle

 
Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Un porc-épic ! Quelle heureuse rencontre. De là d’où je viens vous êtes de bonne augure messire épic.
=> Là d'où je viens

 
Citation :
PORC-EPIC:  Peu importe. Je cherche une femme aux cheveux de feu, l’auriez vous croisé ?
=> l'auriez-vous croisée

 
Citation :
PORC-EPIC:  Par où vas t’on dans vos rêves ?
=> va-t-on

 
Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Ho cela, si je le savais messire épic, j’y serais déjà. Vous m’avez l’air aussi désorienté que je le suis, et si vous faisions un bout de chemin ensemble ?
=> nous

 
Citation :
Le premier et le second bandit se jettent l’épée à la main sur le chevalier des mouses, suivis de près par le troisième bandit.
=> mousses

 
Citation :
TROISIEME BANDIT:  Fais chier Nahers, il se dépend bien !
=> se défend, non ?

 
Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Mon nom est Maëlon, connais le puisque je connais le tien. Sache que lorsque je suis né, une prophétie a été énoncé comme quoi jamais je ne mourrais de la main d’un autre homme.
=> connais-le
=> énoncée

 
Citation :
PORC-EPIC:  Mettez vous à l’abris, voyageur !
=> abri

 
Citation :
CHASSERESSE:  Il en faut de la force pour faire bander un arc, chevalier. Cela ne vous gêne pas si je prend le corps de celui-ci ? Il y a une mise à prix sur sa tête.
=> prends

 
Citation :
PORC-EPIC:  Je l’entendrais sans peine.
=> l'entendrai


Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES, douloureux:  Ha mon ami ! Après avoir rencontre cette femme, je ne pense plus être émerveillé par aucune autre. Quel être formidable !
=> rencontré

 
Citation :
PORC-EPIC:  Poursuivons notre route chevalier, avant que nous ne soyons d’avantage retardés.
=> davantage
Je trouve la tournure un peu lourde

 
Citation :
FRERE THIBAULT:  Que faites vous de la révélation que Gabriel a eu ? J’ai senti en elle comme la volonté divine. L’espoir demeure dans cette chapelle, frère.
=> faites-vous
=> eue

 
Citation :
FRERE BRYAN:  Je sais pas. Dort.
=> Dors

 
Citation :
Gabriel se lève; tout les personnages de la chapelle se rapprochent les uns des autres jusqu’au centre de la scène.
=> tous

 
Citation :
ANGE GABRIEL:  Il faudrait que tu prennes la vie d’un autre sur le champs et alors je pourrais te la donner pour que tu puisse survivre. Mais c’est une abomination telle que tu…
=> puisse


Citation :
ANGE GABRIEL, avec amertume:  Toi qui a osé accomplir un acte de pure cupidité et d’égoïsme, va chercher ta vie impie dans un royaume qui te conviendra mieux. Celui des répugnantes ombres. Rôdes y à jamais.
=> as
=> Rôdes-y


Citation :
FRERE THIBAULT:  C’est une hécatombe. Comment tout ceci a pu se passer. En la présence de la grâce divine ! En la présence d’un ange ! Alors que l’espoir m’apparaissait.
=> manque le point d'interrogation


Citation :
Hermi Canton et le mercenaire sont attablés ensemble tandis que Roxanne lis un livre, seule, de l’autre côté de la scène.
=> lit

 
Citation :
HERMI CANTON:  Écoutez: je sais que vous cherchez à obtenir l’importante prime qui a été mis sur la tête d’un certains chevalier noir. Je sais aussi qu’il se terre dans les bois sacrés du roi. Voilà ce que je vous propose: je vous ouvre l’accès aux bois et je vous ajoute une escorte de dix à vingt chevaliers pour que vous alliez vous en occuper. Vous touchez votre prime et, en remerciement, vous me résolvez mon problème. Qu’en dites vous ?
=> mise
=> certain
=> dites-vous


Citation :
MERCENAIRE:  Mais… je comprend pas.
=> comprends


Citation :
ROXANNE:  Dis Hermi, je te sert quelque chose ?
=> sers


Citation :
URBAIN:  J’ai entendu dire que vous cherchiez le chevalier noir. Si c’est le cas, hâtez vous, il vient de quitter les bois sacrés et semble se diriger vers la frontière du royaume, du côtés des montagnes de l’ouest.
=> hâtez-vous
=> côté


Citation :
URBAIN:  M’assurez que vous ne quittiez plus le château. Vous restez en place jusqu’à ce que tout les invités du pays des moussons soient partis. Vous instaurerez cette foutue démocratie et ensuite je vous remercierais en vous laissant la vie sauve.
=> M'assurer
=> tous
=> remercierai

 
Citation :
NAHERS:  Le monde des vivants ? Celui des morts ? Des contrées des dieux ou des démons, je ne me décide pas ! Rien derrière moi ni devant. Rien à perte de vue ! Juste des terres sur lesquelles marcher encore et toujours, jusqu’à n’en plus pouvoir. De toute manière, où que je vais, où que je sois, rien ne sera jamais plus comme avant. Je me sens différent d’avant.
=> où que j'aille
Sinon ça ne change pas grand-chose mais je trouve que "Les contrées" sonnerait mieux

 
Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Celui là même je le possède. Je m’en vais le faire s’écrouler. Reste donc ici, heureux épargné, car lorsque ton compagnon sera le brouillard, celui de tout les autres sera la terreur, le chaos, la folie, mes malfaisantes ténèbres…
=> Celui-là
=> tous

 
Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Restez ici, je dois m’entretenir avec celle que je vois en ce moment. Je vous ferais signe d’approcher en suite.
=> ferai
=> ensuite


Citation :
ROXANNE:  Pardonnez moi porteur d’épée mais je m’en vais me coucher, je n’ai guère l’envie de faire attendre un sommeil fort mérité. Je serais à l’auberge demain très tôt.
=> Pardonnez-moi
=> serai


Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Cette guerre je l’ai déjà gagné. La folie consume le monde et tout est prêt à périr. Mais c’est seulement maintenant que je contemple ma victoire car elle n’a jamais été aussi exquise à saisir.
=> gagnée


Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Vertu deviens vice. Que tout les ponts de l’ordre s’effondrent et que le chaos siège. Un trône d’ébène s’élève au dessus de tout les autres ! Il m’attend. En fin de compte je gagne. Personne d’autre que moi !
=> devient (ou alors il faut mettre une virgule avant)
=> tous


Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Chevalier, toi qui est fort, qui a la grâce, la noblesse du cœur, n’es tu pas le point d’appui parfait pour soulever le monde ? N’es tu pas un instrument des ténèbres idéal pour faire retentir les symphonies tragiques !
=> es
=> as
=> n'es-tu


Citation :
CHEVALIER DES MOUSSES:  Roxanne. Puis-je humer un instant votre chevelure.
=> le point d'interrogation


Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Attend un peu chevalier, contemple ce que tu trouves le plus beau dans ce monde, car ce n’est rien d’autre que la figure du chaos.
=> Attends


Citation :
ROXANNE:  Eh bien certes ! Si il me faut partir, je survivrais à ce monde putride et j’irais trouver enfin un havre de paix.
=> S'il
=> survivrai
=> j'irai

 
Citation :
ROXANNE, s’arrêtant devant le porc-épic, posant un genoux à terre, avec douceur:  Pardonne moi petit animal. En temps normal j’aurais bien été fasciné de te rencontrer mais il me faut fuir un destin peu amical.
=> genou
=> Pardonne-moi
=> fascinée


Citation :
Roxanne pendant se réplique le caresse rapidement.
=> sa


Et voilà ! Pour les tirets manquants, je n'ai pas tout relevé puisque c'est plus ou moins toujours les mêmes.

Sinon, eh bien je vais me répéter mais je suis encore une fois captivée par l'histoire ! Les personnages sont attachants, et j'ai de plus en plus envie de voir comment tout cela va se terminer ^^

Bref, c'est très bon, comme toujours. En fait c'est limite chiant. Tu peux pas être mauvais pour une fois non ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Jarred
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 1097
Age : 4
Localisation : Je sais pas trop en fait... quelqu'un pourrait venir me chercher ?
Emploi/loisirs : Faire des trucs
Humeur : Je suis né après ma date d'inscription
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   Lun 19 Déc - 3:09

Corrections en cours xD

Merci comme toujours. Et je suis on ne peut plus heureux de ta dernière remarque, surtout car c'est l'histoire que j'ai écrite qui me tien le plus à coeur ! 

Assez hâte de voir ta conclusion sur la fin et l'ensemble  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Elfride
Plume Confirmée
Plume Confirmée
avatar

Masculin
Bélier Dragon
Nombre de messages : 266
Age : 16
Localisation : Sous le vieil arbre du village
Emploi/loisirs : Porter des fringues trop grandes
Humeur : Câline
Date d'inscription : 14/08/2015

MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   Lun 16 Jan - 9:09

Hey !
Je viens commenter les deux derniers actes (enfin) ! Je suis désolée de ne pas l'avoir fait plus tôt, je n'ai vraiment pas eu beaucoup de temps ces dernières semaines. D'ailleurs je te donnerai mon avis sur le fond dans un post ultérieur, comme je fais celui-là littéralement entre deux cours je n'aurai pas le temps de faire quelque chose de complet et puis je n'ai pas envie de t'écrire une ridicule petite ligne pour commenter toute ton œuvre Wink
Donc maintenant la forme, et probablement cet aprèm ou ce soir, le fond !

Citation :
FRERE THIBAULT:  Alors c’est ainsi. Tout s’achève de cette manière ? Nous avons à peine lutter pour que cela n’arrive pas. Voilà le chaos qui engloutit finalement ce royaume.
=> lutté

 
Citation :
FRERE THIBAULT, s’emportant: Regardez Gabriel ! Sentez le. Vous aviez raison. La folie a gagné. Et tout cela non parce que des batailles ont été menées et qu’on les a perdus. C’est bien plus pathétique, plus misérable, plus tragique, car il n’y a rien eu. Le peuple s’est endormi de ses jeux, de son pain rance, ainsi que de ses multitudes superstitions, tout les pouvoirs ont étés corrompus les uns après les autres, les épées ont parlé bien plus que les mots, le sang s’est répandu  en tout lieu et une simple fille du peuple a assassiné l’honorable chevalier. Voilà tout les sceaux ouverts ! Les trompettes sonnent. La fin des temps est imminente. Mais regardez donc Gabriel ! Vous ne voyez pas ?! Regardez ! Déployez donc vos ailes et élevez vous dans les cieux, vous le constaterez sans pouvoir vous leurrer: ce monde est crépusculaire. Tout va bien être assez tôt remplacé par le feu. Les flammes… la fournaise… juste la fournaise…
=> Sentez-le
=> perdues
=> multitudes de, ou bien multiples
=> tous
=> élevez-vous



Citation :
FRERE THIBAULT:  Mais c’est tout le contraire. C’est justement parce que malgré un seul et infime espoir m’habite que je souffre autant de ce qui surviens. Si je ne veux pas devenir dément à mon tour, cet espoir là doit s’évanouir ou se dissiper. (un temps) Gabriel… est-ce qu’un seul homme peut empêcher la guerre ? Sincèrement…
=> survient
=> cet espoir-là

 
 
Citation :
URBAIN:  C’est bien pire. Tout mes efforts ont été vains. Alors que je ne craignais que ce soit l’absence d’un roi sur le trône qui causerait notre perte, c’est finalement quelque chose de tellement moins subtil qui va l’être… une guerre…
=> Tous
=> je craignais
=> cause
=> qui va le faire. Enfin soit cela cause leur perte, donc ça fait, soit il est la cause de leur perte.



Citation :
HERMI CANTON:  A quoi bon ? Vous n’êtes pas coupable d’avoir provoquer la guerre, finalement. Ni même un peu responsable. Le prince bien aimé du pays des moussons, déguisé en chevalier pour le voyage, a été assassiné durant un séjour diplomatique sur nos terres.
=> provoqué
=> bienaimé



Citation :
URBAIN:  Dites moi mon bon Hermi… tenteriez vous d’utiliser une guerre potentielle pour vous débarrasser de moi ? Je vous sais à présent rempli d’ambition mais en seriez devenu ivre à force d’être déraisonné ?
=> Dites-moi
=> tenteriez-vous
=> seriez-vous



Citation :
HERMI CANTON:  Qui êtes vous au juste Urbain ? Dites nous enfin ce que vous voulez, ce que vous cherchez ! Vous êtes un pacifiste en fin de compte ? Vous n’avez jamais cherché qu’à préserver ce si fragile royaume sans jamais rien attendre de lui ? Qui y croirais ? Vous êtes un manipulateur, un arriviste et vous n’avez pas aucune attache pour qui que ce soit ! Vous êtes un homme mauvais Urbain… alors n’essayez pas du haut de votre prétendu génie de vous faire un salvateur irréprochable de la race humaine ! Et d’ailleurs, dites moi: qu’est-ce qui vous a amené ici ? Que faites vous dans cette salle du trône, à la hanter toujours, philosophant et retournant à votre guise la morale et les idées ? Je me demande bien même ce qui vous a permis d’atterrir jusqu’ici, à cette confortable place qu’est la votre. Le chambellan exerçait un métier qui lui a donné l’accession à ce château… moi je suis ici grâce à vous. Et donc, pour ce qui est de votre cas, quelle force mystérieuse vous a guidé ainsi tout près du trône ? Le pacifisme ? L’amour du prochain ? Ou l’ambition !?
=> Dites-nous
=> croirait
=> dites-moi
=> faites-vous
=> la vôtre



Citation :
URBAIN:  Si l’ambition était ma motivation, je serais en train de fuir ce château. Je ne suis ni lâche ni avide de pouvoir. Je suis loyale à la seule valeur qui est au dessus de toutes les autres.
=> loyal


Citation :
HERMI CANTON:  C’est évident. Qui y entendrais quelque chose hormis vous d’ailleurs ?
=> entendrait


Citation :
HERMI CANTON:  Et alors ? La guerre a éclaté ! C’est fait, rien ne peut plus l’arrêter. Même pas vous… c’est peut-être terrible, et injuste. Mais c’est ainsi. Il faut s’y plier. Et moi, tout ce qui me préoccupe, c’est cette opportunité magnifique qu’on m’a tendu par hasard, m’offrant de finir ma vie dans un confort auquel je n’ai jamais eu droit. Alors voyez. Je ne n’en démordrait pas. Tout est vain. Vous êtes vain Urbain. Échappez vous et répétez vous donc à votre petite personne pour l’éternité que jamais quiconque n’a été aussi proche que vous d’empêcher une guerre destructrice, voilà qui devrait vous rassurer. (un temps passe, Urbain tourne le dos à Hermi Canton et avance silencieusement) Navré mais je reste au trône. Si l’on perd la guerre je veux être le dernier à tomber et si l’on gagne, je veux… je veux être porté au triomphe.
=> tendue
=> démordrai
=> échappez-vous, répétez-vous



Citation :
URBAIN:  Étant plus jeune, on me parlait très souvent d’une espèce de divinité de la justice. Une intrépide et invincible guerrière du nom de Syméria. On me disait qu’elle tuait les tyrans et les bandits, et défendait toujours les causes perdues. C’était l’image pour beaucoup d’une tueuse impitoyable. Et c’est le cas. Mais moi ce qui me fascinait c’était son obstination légendaire et infaillible à se mettre du côté qui, jusqu’à lors, ne gagne pas. Pour une divinité de la justice, c’est paradoxal, non ? Alors… pourquoi ? J’ai finis par me faire mon avis. La majorité des injustes prennent le parti du camp qui aura la victoire, même si ses principes sont mauvais. C’est en se plaçant contre celui ci que Syméria discernait tout les êtres abjectes de cette terre, ceux qui allaient s’en sortir, gagner, pour ensuite les abattre. C’est cette théorie que je chéris, Hermi. Je l’adore… bat toi pour une cause perdue avec ferveur et tu seras la justice.
=> Comme le seul sujet de la phrase est on, et que ce n'est pas lui que désigne le "étant plus jeune", quelque chose comme "Lorsque j'étais plus jeune" serait plus correct. (je sais pas si c'était très clair...)
=> fini
=> prend (le sujet est la plupart)
=> celui-ci (je n'ai pas compris ce qui est désigné là)
=> tous
=> bats-toi



Citation :
URBAIN:  C’est inutile Hermi, je les ai renvoyé du château pour une journée.
=> renvoyés

 
Citation :
URBAIN:  Je l’ai nommé, il y a de cela fort longtemps, Syméria.
=> nommée

 
Citation :
URBAIN, froid:  Jena. Comment es tu entré ?
DAME JENA:  Quand la garde a quittée le château, je me suis permise de te rendre visite.
=> es-tu entrée
=> quitté
=> permis


 
Citation :
DAME JENA: Je leur dirais.
=> dirai

 
Citation :
URBAIN:  Je gagnerais.
=> gagnerai
 
Citation :
DAME JENA:  J’ai des devoirs tout comme toi. Ne me prend pas de haut. Pas moi.
=> prends
 
Citation :
DAME JENA:  Et pourtant aujourd’hui tu te condamnes pour des principes que je ne saisis pas ? C’est avec froideur et impétuosité que tu me reçois. Ne trahis tu pas de cette manière les promesses que tu m’as tenu ?
=> trahis-tu
=> tenues

 
Citation :
URBAIN, adoucit:  Non Jena. C’est juste de le faire. Aujourd’hui c’est ainsi que je dois être. Mais… (songeur) demain peut-être… je t’accueillerais avec un air plus jeune, qui t’es plus fidèle…
=> accueillerai
 

Citation :
ALENJI:  C’est absolument certains. Il est introuvable et le désordre ambiant qui règne a dû aider sa fuite.
=> certain

 
Citation :
MERCENAIRE, s’emportant:  Dame ! Tout ceci pour rien ! J’ai poursuivis ce chevalier comme une légende pendant des lunes, jusqu’à ce que, plus que l’or, ne compte à mes yeux que le désir de le voir enfin, aucunement méfiant, et de glisser ma dague sous sa gorge. (songeur) Il aurait tourné la tête et saisit son épée.
=> poursuivi

 
Citation :
ALENJI:  Eh bien mon ami, ne savez vous donc rien de ce qui se déroule autour de vous? Le prince du pays des moussons a été tué sur nos terres. C’est ce qui cause tout ces troubles.
=> savez-vous
=> tous
 


Citation :
HOMME-CYPRES:  Vous avez du sang sur vos mains, et je vois qui vous enveloppe la puanteur du désastre.
=> que

 
Citation :
ROXANNE:  Eh bien… toute ma vie j’ai été entourée d’une majorité de personnes pathétiques; j’aurais du savoir que cela ne changerait pas. Dites moi ami arbre, j’ai entendu dire que la plupart de vos frères avaient quittés le royaume pour éviter le conflit imminent et je vis que vous ne vous dirigez pas vers la frontière; où allez vous donc ?
=> Dites-moi
=> a
=> quitté
=> allez-vous



Citation :
HOMME-CYPRES:  La plupart des arbres ne se sentent pas concernés par les guerres. Ce n’est pas mon cas, voilà tout. J’ai toujours rêvé de défendre un camp et de me battre. Je songe à la fraternité des guerriers sur le champs de bataille et le courage qui saisit tout ces êtres vivants afin d’affronter le seigneur de la mort, et cela me fait frémir jusqu’à mon écorce, mon feuillage… je me dirige vers la guerre.
=> sent pas concernée
=> tous



Citation :
HOMME-CYPRES:  Vous l’avez versé le sang vous déjà. Et vous avez condamné bien des hommes. Je m’en vais mettre un terme à la votre de folie !
=> la vôtre


Citation :
HOMME-CYPRES:  Elle est l’instrument qui a déclenché cette guerre, mais j’admet qu’en l’observant attentivement j’espère que son histoire se finira bien.
=> admets
 

Citation :
ROXANNE:  Je ne suis personne. Je ne fais que passer par ici alors il vaut mieux m’oublier dès que j’aurais disparu.
=> j'aurai

 
Citation :
ESPRIT-VIF:  Je te l’ai dit, je suis un conteur. Si l’on peut dire. Je vois les rouages du temps et du monde et là où ils mènent. Et je vois que quoique tu fasses, quoique tu tentes, tu mourras en passant par ces bois.
=> quoi que

 
Citation :
ROXANNE:  Ai-je donc l’air si naïve ? Vous êtes comme tout les autres hommes de nos jours, un fou ou un menteur.
=> tous


Citation :
ESPRIT-VIF:  Tu n’as pas encore au point de non-retour. Tu n’as pas encore pénétré la forêt. Je peux voir l’avenir… et le modifier (Roxanne recule avec méfiance), ainsi je peux faire en sorte que tu peux fuir sans entrave. Et sauve bien évidemment.
=> n'es
=> puisses


 
Citation :
ROXANNE:  J’en aurais entendu dans ma vie…
=> aurai


Citation :
ESPRIT-VIF, enjoué:  Hé ! Enfin une question censée ! Je changerais l’histoire de votre futur contre un prix raisonnable, je te l’assure.
=> sensée
=> changerai


 
Citation :
ESPRIT-VIF:  Eh bien… la forêt me procure tout ce dont j’ai besoin sauf une chose. Quelque chose que seul une femme peut donner lorsqu’elle en a l’extrême générosité.
=> seule

 
Citation :
ROXANNE:  Une fausse promesse contre ma dignité, c’est tout ce que j’entend !
=> j'entends

 
Citation :
ESPRIT-VIF:  Votre dignité ! Qui te dis que je suis un indigne !?
=> dit

 
Citation :
ESPRIT-VIF:  En as-tu seulement une ? Je crois tu ne comprends rien au désir de fusion et à ce que je te demande. Réfléchis… le dernier homme qui a voulu t’aimer, tu l’as assassiné tant tu étais tenu par l’effroi (Roxanne s’apprête à protester). Si je t’approche tu me tueras aussi ? Ton premier meurtre à générer une guerre, qu’engendrera ton second ?
=> crois que
=> tenue
=> a généré



Citation :
ROXANNE:  C’est ce que tu dis. Je n’y crois rien.
=> n'en
 
 
Citation :
ORACLE:  L’aurore est déjà là. J’ai rarement admiré sur un levé de soleil, un calme si mauvais. Il annonce tout comme rien, il ne se laisse pas deviner au delà de lui. Je crois me souvenir de quelque chose de similaire.
=> lever
=> au-delà



Citation :
CHEVALIER:  On respecte ce genre de don ! C’est si rare et si fragile qu’on ose le brusquer.
=> on n'ose


Citation :
CHEVALIER:  Des batailles sanguinolentes arrivent. Je suis prêt à me battre… et peut-être à mourir ! Peu importe la crainte, le respect, et toutes les intentions qu’on peut bien avoir en venant vous voir. J’y ai bien réfléchis, et je veux savoir. Est-ce qu’il y aura ne serait-ce qu’une chose de louable à défendre dans cette guerre ? Si il y a une raison de se battre, je dois la connaître.
=> réfléchi
=> S'il


 
Citation :
ORACLE:  Je ne vois pas quoi répondre à cela. Les hommes sont en quête d’honneur, de gloire et, finalement, de leur salut. Si vous chercher une raison pour vous battre, tendez vous vers toutes ces choses…
=> cherchez
=> tendez-vous


 
Citation :
CHEVALIER, s’emportant:  Non ! Vous ne saisissez pas ! Je connais tout ces désirs égoïstes. En vérité je veux savoir ceci: si je met assez d’ardeur dans la guerre, puis-je espérer, d’une manière ou d’une autre, amener le monde vers quelque chose de meilleur ?
=> tous
=> mets



Citation :
CHEVALIER:  Elles peuvent purger la haine des hommes quelques temps, et les soudés parfois.
=> souder


Citation :
ORACLE:  Et bien ? L’honneur a t’elle sa place à la guerre ? Ou bien est-ce le chaos, les regrets, la mort, et la crasse ? De tout ceci, jamais le calme et la paix n’émerge.
=> a-t-elle
=> cela
=> n'émergent



Citation :
CHEVALIER:  J’avoue que j’entend pas tout ce que vous dites.
=> entends

 
Citation :
CHEVALIER, après avoir fais quelques pas derrière l’oracle, en silence:
=> fait

 
Citation :
SECOND SOLDAT, amer:  Certains seront bientôt mort bravement. D’autres auront préférés finir leur vie dans le regret la honte.
=> morts
=> préféré


 
Citation :
TROISIEME SOLDAT:  De quoi tu parles ? Dans tout les cas tu perds !
=> tous

 
Citation :
PREMIER SOLDAT:  Voilà ce que c’est d’être un pion dans la vraie vie: les soldats de ce monde ne sont que des pertes négligeables qui n’ont aucune incidences sur rien… certains trouvent leur compte en jouant aux cartes.
=> incidence

 
Citation :
TROISIEME SOLDAT:  Bon vent ! Prend garde à te porter bien !
=> Prends

 
Citation :
QUATRIEME SOLDAT:  Eh bien… on dirait que malgré tout, je perd la partie.
=> perds

 
Citation :
SECOND SOLDAT:  On a beau réfléchir, avoir de la chance et être habile, avec tout le temps à disposition et un esprit dégourdit comme appui, il vient toujours un moment où l’on perd la partie. Quoiqu’il arrive. Roi ou soldat.
=> dégourdi

 
Citation :
Urbain a les deux mains posés sur une grande table au milieu de la scène sur laquelle repose une grande carte.
=> posées

 
Citation :
GARDE: Notre négociateur a été exécuté, ainsi que bien d’autres paysans et commerçants. Les soldats de la mousse marchent sur nous et traversent avec férocité les grandes plaines. Les hostilités ont démarrés et des troupes ennemis avancent.
=> démarré
=> ennemies


 
Citation :
Un temps passe. Urbain relève la tête et soupir.
=> soupire


Citation :
URBAIN, dans une rage soudaine et éclatante:  Pourquoi ? Pourquoi ?! Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Qu’ai-je fait de mal ?! J’ai tout mis en œuvre pour que cela n’arrive pas ! Que voulaient ils de plus ?! Je leur ait proposé tout les dédommagements possibles: terre, or, hommes… pourquoi est-ce que je ne parviens pas à lutter ?!
=> voulaient-ils
=> ai
=> tous


 
Citation :
URBAIN:  Non ! Non… si je donne cet ordre, j’admettrais mon échec. Tout ce que j’ai toujours voulu être, c’est un salvateur, la justice au service de la paix… et on veut de moi que je sois l’instrument de la mort ?
=> admettrai


Citation :
URBAIN, froid:  Je refuse. Si la providence s’est acharnée à vouloir le chaos, et bien parfait. Mais je ne laisserais pas son dessin pervers faire de moi une marionnette aveugle agissant comme bon lui semble. Tu vas voir, je serais plus malin. Laisse les choses venir, laisse ce monde tenter de s’assassiner lui même. J’aurais le dernier mot. Je trouverais l’astuce, la solution, qui déjouera toute cette mascarade divine…
=> laisserai
=> dessein
=> serai
=> lui-même
=> j'aurai
=> trouverai



Citation :
URBAIN, s’emportant:  Déguerpis, valet ! Profite que je n’ai que faire de tuer un garde.
=> n'aie


Citation :
SEIGNEUR DU MAL, euphorique:  J’y suis arrivé ! Ha ! Toute résistance est vaine dès à présent, inclinez vous devant ma consécration. Oui ! Je sens les piliers qui tiennent les cieux faiblir. Tout tremble, tout frissonne, tout va imploser. Et les morceaux de ce tout seront miens ! Enfin… je serais le roi de tout.
=> inclinez-vous
=> serai


 
Citation :
PORC-EPIC:  Ce sentier est parfait car vous vous tenez devant. Vous. Celui que je sais être l’auteur d’un crime dont j’ai été témoin. Une fois que je vous vous aurais vaincu, je pourrait prendre ce chemin.
=> aurai
=> pourrai



Citation :
SEIGNEUR DU MAL:  Je me retiens d’éclater de rire créature. Si j’entends bien, j’ai causé du tort à celle la, et vous voulez réparer ce tort.
=>celle-là

 
Citation :
PORC-EPIC:  Qui que vous soyez, je ne doute nullement que vous sachiez la corrompre, la détourner ou l’ensevelir, mais vous ne faites que puiser votre pouvoir du faux. Plus que cela, vous êtes le faux ! Je vous ai vu, et entendu. Vous dispersez la folie, changez les comportements. Les rencontres bienheureuses, à votre touché, se muent en lutte à mort ! Qui êtes vous sinon l’absurde et le mensonge ?!
=> toucher
=> luttes
=> êtes-vous



Citation :
PORC-EPIC:  Et qui êtes vous alors ? Un de ceux qui ont abandonnés ?
=> êtes-vous
=> abandonné


 
Citation :
SEIGNEUR DU MAL, enjoué:  Ha… moi… non. Moi je suis la démence. Le monde se noie en moi. On parlait de vérité tout à l’heure, la voulez messire ? La vraie j’entend. Cela fait bien longtemps que j’ai gagné. Je poursuis mes dessins encore et encore sans aucune entrave, aucune; je joue avec tout les êtres pensants. Je suis la plume, l’encre noir, le papier blanc, je suis l’auteur, je suis les personnages, je suis…
=> j'entends
=> noire


 
Citation :
PORC-EPIC, avec une inquiétude croissante:  Je confond la plupart des êtres humains entre eux, mais vous… je ne peux m’empêcher de voir tout en vous. C’est trop obscur pour être réel. N’aspirez vous donc à rien d’autre que le mal !?
=> confonds
=> aspirez-vous


 
Citation :
ROXANNE, reculant, dissimulant sa peur:  Ne soyez pas si à l’aise, j’ai déjà tuer un chevalier.
=> tué

 
Citation :
saisir le poignet et de la désarmer. Elle regarde la dague tombée avec un gémissement de désespoir.
=> tomber (enfin sauf si elle est déjà tombée)

 
Citation :
ROXANNE, les yeux se fermant, un léger dégoût dans la voix:  Non… il m’avait promit que je survivrais… que ma fuite serait une réussite…
=> promis


Citation :
CHASSERESSE:  Va en paix. Je ne suis pas certaine que cela te console, mais je tuerais en ton nom ceux qui te cherchent encore. Le sang coulera toujours, enfant, mais il ne te tâchera plus.
=> tuerai

 
Citation :
URBAIN, la voix brisée:  Entre… allez… je suis ici… affronte moi destinée, et ne retiens pas tes coups. Je serais impitoyable. Entre donc… ne me fais pas attendre, nous n’en sommes plus là.
=> affronte-moi,
=> serai

 
Citation :
GARDE:  Je ne l’ai pas vu.
=> vue

 
Citation :
URBAIN:  Très bien. Je suis prêt à les recevoir. Fais donc entre la Cour mon ami !
=> entrer

 
Citation :
GARDE:  Je m’exécute mais… (inquiet) Urbain… la Cour a la dernière autorité légitime sur le trône et donc le royaume. Une fois que je serais partit, je ne pourrais plus intervenir. Ni le reste de la garde. Tu l’as pris en compte ?
=> serai parti
=> pourrai


 
Citation :
URBAIN, avec autorité:  Ne dis rien ! Tout ce qu’on peut me dire, je l’ai déjà imaginé cent fois. Tout: (imitant quelqu’un d’inquiet) Urbain, soyez réfléchis ! Quoique vous demande la Cour, il y va de l’intérêt de tous d’obtempérer ! Vous êtes un homme intelligent Urbain, le royaume aura besoin de vous le plus longtemps possible, alors soyez raisonnable… (un silence passe) Tout ce que tu pourrais penser et vouloir dire à cet instant précis, mon ami, résonne déjà dans ma tête. Malheureusement pour vous, comme n’importe quel homme, j’ai mes défauts. (avec un sourire triste) L’un de mes plus grands est d’être moi. Urbain. Orgueilleux et têtu. Alors… s’il te plait… dispense moi d’un quelconque conseil avisé. Obéis.
=> réfléchi
=> Quoi que
=> dispense-moi


 
Citation :
La Cour entre. Elle est composée d’un grand nombre de noble revêtant des capes et des masques blancs.
=> nobles

 
Citation :
URBAIN, impertinent:  Évitons les cordialités, je vous prie. Je ne suis pas réellement ravis de vous voir, donc faites vite.
=> ravi

 
Citation :
URBAIN:  Ah oui c’est exact… je vous doit des explications. Oui le roi est mort il y a un moment et j’ai décidé, avec feux mon ami le chambellan, de garder la nouvelle secrète. Je peux vous promettre que le plan que j’avais élaboré à la suite de cet événement avait tout de séduisant. Tout c’est un peu précipité, j’en ai peur. Cependant cela n’a aucun lien, quel qu’il soit, avec la crise majeure actuelle. Le risque de guerre imminente, j’entend.
=> dois
=> feu
=> s'est
=> j'entends



Citation :
LA COUR:  Les hostilités ont commencés. Vous êtes aveugle. Si nos troupes ne se mettent pas en marche, le royaume, le peuple, tout va être anéanti.
=> commencé

 
Citation :
URBAIN:  Jusqu’au bout j’aurais été lucide ! Il aurait peut-être finalement pu être profitable au royaume que je ne le sois pas.
=> j'aurai

 
Citation :
Tout les membres de la Cour dégainent des épées courtes.
=> Tous

 
Citation :
URBAIN, gaiement:  Heureux de voir que vous vous salissez les mains. J’aurais réussi au moins ceci.
=> j'aurai


Citation :
Urbain se jette sur les membres de la Cour. Il frappe en tout sens, et se fait transpercer par plusieurs épées.
=> tous

 
Citation :
Urbain rit doucement. Il fais un bon en avant avec son épée; les membres de la Cour reculent encore.
=> fait


Citation :
DAME JENA, songeuse, avançant jusqu’au corps d’Urbain:  Que s’est il passé quand il m’a vu ? Il m’a semblé qu’il eut oublié pendant une seconde qui il était. Oui… je crois qu’à un moment furtif, il a désiré être autre part, à penser à autre chose… juste avant de trouver la paix.
=> s'est-il
=> vue
=> avait
=> le à est de trop je crois


Citation :
Le chevalier noir est assit par terre, l’air fatigué, une flèche tenue dans sa main.
=> assis

 
Citation :
CHEVALIER NOIR:  Pourquoi ne nous rendons jamais compte que tout ce qui nous entoure n’a aucun défaut ? L’équilibre est là, intact, depuis toujours. Même les guerres fratricides, les conspirations, les hérésies ne l’ont jamais ébranlées. C’est alors que où que l’on se dirige, qu’importe le mouvement, on lève les yeux et on est ébloui par les rayons bienfaisants du soleil. Notre visage est caressé par cette brillante chaleur; la vie prend son cours et, si l’on se concentre assez, qu’on saisit ce qui est en train de se produire, rien d’autre que le mot « parfait » nous vient aux lèvres. Et si, par malheur, nous sommes contrait de devoir baisser la tête, je crois qu’ouvrir les yeux et suffisant. On ne toise pas alors les bas fonds d’un précipices, mais torrent puissant dans lequel on ne s’arrête jamais de s’agiter, et il scintille magnifiquement car il reflète la lumière qui vient d’en haut, tout comme les yeux attentifs aux cieux. Comme les yeux de Roxanne alors qu’elle était jeune, assis sur l’herbe, près de l’auberge de sa famille. Elle ne décrochait pas son regard de la nuit et elle paraissait destinée à s’émerveiller de tout pour toujours, livrée à un bonheur enfantin. Nous étions tout deux côte à côte à ce moment. Et ce jour où je suis revenu, bien plus tard, dans cette auberge, pour la revoir, comment aurais-je pu savoir que nous le serions pas à nouveau. Qu’elle était malheureuse. Et qu’elle m’avait oublié. L’amertume m’a envahit. De nouveaux rôles ont été distribués pour ce jour, et moi j’ai été assassin. Mais une nouvelle aurore approche. Toujours belle, pardonnant ceux qui la contemple. Si on me le permet, j’aimerais danser autrement cette fois ci, dans le grand torrent. Il est peut être temps de ne plus être un assassin ou un justicier.
=> nous ne nous rendons
=> ébranlé
=> j'aurais mis une virgule après ce que
=>
contraint
=>
est
=> précipice
=> assise
=> tous
=> nous ne le serions (et il manque le point d'interrogation après)
=> envahi
=> contemplent
=> cette fois-ci


Et voilà !
À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Jarred
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 1097
Age : 4
Localisation : Je sais pas trop en fait... quelqu'un pourrait venir me chercher ?
Emploi/loisirs : Faire des trucs
Humeur : Je suis né après ma date d'inscription
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   Lun 16 Jan - 13:34

Merci à toi !  You rock !

Je note tout ceci et hâte de voir ta conclusion *-* :p
Revenir en haut Aller en bas
Elfride
Plume Confirmée
Plume Confirmée
avatar

Masculin
Bélier Dragon
Nombre de messages : 266
Age : 16
Localisation : Sous le vieil arbre du village
Emploi/loisirs : Porter des fringues trop grandes
Humeur : Câline
Date d'inscription : 14/08/2015

MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   Lun 16 Jan - 13:45

Me revoilà, cette fois c'est la bonne !!

   Bon, tu dois t'en douter, j'ai vraiment beaucoup aimé ce morceau ! J'aime les personnages (surtout le porc-épic et Roxane (en même temps j'ai toujours aimé les rousses (cette parenthèse est beaucoup trop longue))), j'aime l'univers, j'aime l'histoire et la façon dont elle est abordée. Il y a beaucoup de motifs mais pas de clichés, des choses convenues mais pas totalement puisqu'elles permettent de meilleurs rebondissements.
   J'aime aussi beaucoup le contraste qu'il y a entre la grandeur, l'importance des enjeux et le réalisme des personnages. Urbain et son homme de paille nous rappellent que le pouvoir appartient à de simples hommes (qui appartiennent aussi au pouvoir puisque lui seul les écarte des autres mortels), surtout dans ces monarchies moyenâgeuses où il y a ce côté très symbolique, allégorique du roi, qui peut très bien être un pêcheur et s'affubler d'une couronne pour être reconnu, ou bien se déguiser en chevalier pour devenir anonyme. Bref, j'aime le regard porté sur les évènements, ou plutôt leurs déclencheurs : la cour et le royaume bernés par un homme du peuple, une guerre engendrée par le meurtre d'un seul chevalier, le chaos amené par un seul homme qui confondait ses messagers de la mort avec des pigeons lors de sa première apparition. En somme des cataclysmes découlant de choses en apparence dérisoires.
   D'ailleurs j'aime bien aussi le personnage du Seigneur des ténèbres qui, présenté dans une scène où sa grandiloquence lui enlève sa crédibilité, a finalement de réels pouvoirs, influence les destins et va même briser le 4e mur le temps d'une réplique et sans être aussi léger ni aussi lourd que le sont les personnages mainstream quand ils le font (cela dit j'ai l'impression que ce genre de chose passe toujours mieux au théâtre, peut-être grâce à l'interaction directe avec le public).

   Enfin, et je pense que c'est ce qui m'a le plus plu, j'ai adoré cette fin qui nous laisse là, dans ce royaume où le chaos grandit et sans vraiment savoir jusqu'où il dominera. C'est une fin pessimiste avec un goût d'échec et un arrière-goût d'espoir un peu timide, enfin c'est ce que j'ai perçu quand un peu après la dernière tirade, les mots des quelques personnages qui ne voulaient pas perdre espoir me sont revenus en tête, même si tous ont échoué dans leur quête (le porc-épic n'arrive pas à temps pour prévenir Roxane, le chevalier noir pour la sauver, Urbain ne parvient pas à maintenir la paix..). En fait la victoire du mal est teintée d'une série d'échecs personnels, qui ne la rendent que plus réelle et désolante.
    Et puis le monologue de la fin est très beau, très bien écrit, (d'ailleurs à un moment il m'a fait pensé à un passage de Memento Mori, une chanson de Kamelot) et j'ai trouvé que c'était une bonne conclusion qui représente bien toute la réalité et la fragilité des personnages en nous en apprenant sur ce chevalier très mystérieux qui semblait invincible jusque là.

   La seule chose que je pourrais reprocher à ta pièce, c'est le personnage Alenji, qui arrive de nulle part. Comme il a un nom, je pensais qu'on l'avait déjà rencontré et que je l'avais oublié, mais on ne le connaît vraiment pas. Non c'est pas grave, oui je pinaille, mais bon il faut bien que je trouve un truc négatif à te dire sinon on va encore me dire que je suis aveuglée par l'amour et ne peux donc pas émettre un jugement sincère x)

  Enfin voilà, j'espère que ma critique te sera utile et te souhaite une bonne continuation Wink
Au plaisir de te lire !
Revenir en haut Aller en bas
Jarred
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 1097
Age : 4
Localisation : Je sais pas trop en fait... quelqu'un pourrait venir me chercher ?
Emploi/loisirs : Faire des trucs
Humeur : Je suis né après ma date d'inscription
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   Lun 16 Jan - 22:21

J'adore cette critique  What a Face

Non sans rire je crois que tu as synthétisé avec beaucoup de coeur tout ce que je cherchais à transcrire dans cette fiction et même plus, il y a des choses que j'ai plus ressentis au moment de la rédaction que cherché à faire apparaître. Donc bravo et merci !
Je suis heureux que tu ai aimé l'histoire et mes personnages qui resteront toujours précieux pour moi. Et comme dit dans ma très courte préface, si cette pièce a réussi à un tant soit peu te toucher, cela m'empli de joie et de satisfaction. 

Pour ce qui est d'Alenji, il s'agit d'un personnage qui existe bel et bien dans ma tête et qui est le protagoniste d'une histoire dans le même monde que La mousse à cas mais qui se situe environ quinze ans avant et qui n'a quasiment rien à voir avec cette intrigue ci. 
Donc c'est pour le petit lien potentiel si jamais un jour cette histoire fait surface sur format manuscrit  king
Il est possible que ce soit une pièce et qu'elle émerge sur le forum un de ces quatre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critique de "La mousse à cas"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critique de "La mousse à cas"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Désert :essai mousse à sculpter
» Mousse au Nutella
» La mousse, toujours la mousse
» Mousse au chocolat Toblerone
» Mousse au chocolat aux épices

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des jeunes écrivains :: Les écrits, brouillons ou oeuvres d'art de nos membres :: Critiques-
Sauter vers: