Forum des jeunes écrivains

Aujourd'hui, le forum existe depuis 3590 jours. Nous sommes 664 jeunes plumes inscrites. Rejoins nous vite ! ♦
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesGalerieS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Critique de "Treizième principe"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarred
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 1119
Age : 5
Localisation : Je sais pas trop en fait... quelqu'un pourrait venir me chercher ?
Emploi/loisirs : Faire des trucs
Humeur : Je suis né après ma date d'inscription
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Critique de "Treizième principe"   Ven 7 Juil - 1:04

Alors voilà, avec un max de retard, ma nouvelle pièce. 

Puisse t'elle vous satisfaire.
Revenir en haut Aller en bas
Elfride
Plume Confirmée
Plume Confirmée
avatar

Féminin
Bélier Dragon
Nombre de messages : 376
Age : 17
Localisation : Sous le vieil arbre du village
Emploi/loisirs : Porter des fringues trop grandes
Humeur : Câline
Date d'inscription : 14/08/2015

MessageSujet: Re: Critique de "Treizième principe"   Sam 8 Juil - 19:50

Bonsoir, Jarred !
Je devine à ton air perplexe que tu n'as aucune idée de ce que je viens faire sur ce topic... eh bien figure-toi que je suis sur le point d'émettre un avis sur ta pièce intitulée Treizième Principe.

Comme toujours, on commence par la phase de correction. C'est parti ? C'est parti :
 


  Pour une fois, j'avoue que je n'ai pas trop accroché à ta pièce. Je ne la trouve pas mauvaise, mais pas aussi intéressante que les autres, j'ai l'impression qu'il y a moins de substance.

   Tout d'abord, je n'ai pas trouvé le sujet très original, bien que la façon de le traiter le soit assez. En fait même si l'intrigue est très consistante et étoffée, ça ne parvient pas à éliminer la facilité du propos, ce qui donne parfois l'impression que la forme prime trop sur le fond. Je trouve par exemple qu'il y a beaucoup de symbolique, et je n'ai pas saisi le rôle de tous les personnages ni toutes les références, qui sont peut-être trop implicites.
    D'un autre côté, j'aime la façon dont Dieu et Satan sont ancrés dans la réalité, c'est assez rare et osé, mais pour le coup j'ai l'impression que ça renforce le côté très manichéen des propos et des oppositions entre les personnages (c'est ce que je perçois surtout dans le dialogue entre Levi et Anastasia) et même si toute la simplicité de leur opposition est en un sens contrebalancée par la révélation du treizième principe, c'est tout de même difficile de s'y accrocher et de s'attacher à eux, pour des raisons plus liées à la forme qu'au fond. En premier lieu je trouve leur argumentaire répétitif, ce qui donne vite l'impression que les dialogues/débats tournent en rond. Problème appuyé par un souci de rhétorique : les tirades sont assez indigestes. C'est-à-dire que les personnages partent facilement dans des envolées lyriques qui, en plus de faire perdre en authenticité, nuit pas mal à la compréhension, car les arguments sont noyés dans un blabla un peu grandiloquent. C'est le cas de presque toutes les tirades, exceptées peut-être celles de Brandy. Et donc en fait tout cela (le côté répétitif, tourne-en-rond et exagérément formulé) donne l'impression que tu as voulu étayer au maximum des idées simples qui, de fait, comme un élastique qu'on étire, en perdent leur couleur. (En cela je trouve d'ailleurs le personnage de Ray assez superflu, même s'il permet d'introduire Anastazia).
    Du coup les moments clé m'ont hélas laissé un goût de raisonnement convenu et impersonnel, qui tranche complètement avec ce qui me plait en général dans tes écrits.

    À part ça, j'ai tout de même beaucoup aimé l'idée de base, et ce titre, très juste, qui fait résonner toute la pièce et l'opposition manichéenne des personnages comme un préquel à une évocation implicite, une simple préparation à l'arrivée de quelque chose de nouveau, inconnu, au climax : le troisième verset. Par ailleurs je trouve la fin assez efficace, les dernières répliques fonctionnent très bien, en particulier celle-ci :
LEVI a écrit:
Annie. Tu as dis que tu sauverais l’humanité. J’ai dis que je la détruirais. Nous connaissons deux vérités qui sont pourtant contradictoire.
 
  Et bien sûr, j'adore quand les enjeux dramatiquement colossaux de l'intrigue sont supportés par des êtres "humains" finalement triviaux et faillibles comme Levi.

    Je finirai en disant que pour le coup, l'organisation scénographique relève plus du scénario que de la pièce de théâtre, même si une bonne partie des répliques ne sonne pas vraiment théâtral et donc encore moins filmique. Avec un texte moins étouffant, c'est quelque chose que je verrais très bien sous la forme d'un moyen-métrage.

    En conclusion, je trouve que c'est une assez bonne pièce, l'idée de base et la conclusion sont vraiment intéressantes, mais les aspects convenus et manichéens visant à les mettre en évidence sont eux-mêmes trop représentés selon moi et, du fait des défauts de la forme, en deviennent lourds et indigestes.
   Pour moi cette pièce ne tient pas la comparaison avec les autres que tu as pu poster ici, je n'y retrouve pas la sincérité, la recherche de réflexion dans la mise en parallèle des points de vue contradictoires. Mais ce n'est que mon avis, cette pièce est quand même intéressante et sa conclusion prête aussi à la réflexion, qui réside en fait plus dans le dépassement de l'opposition que dans l'opposition elle-même, ce qui est en soi une excellente idée, donc je pense que c'est avant tout l'approche et la forme qui m'ont rebutée.

   Donc voilà, de bonnes idées et une jolie conclusion auxquelles il ne manque que les formes pour briller selon moi :3

   J'espère que cette critique te sera utile !

_________________
Le roseau plie, mais ne cède qu'en cas de pépin.

Revenir en haut Aller en bas
Jarred
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 1119
Age : 5
Localisation : Je sais pas trop en fait... quelqu'un pourrait venir me chercher ?
Emploi/loisirs : Faire des trucs
Humeur : Je suis né après ma date d'inscription
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Critique de "Treizième principe"   Dim 9 Juil - 19:31

Bon alors déjà je vais m'occuper de toute la partie correction orthographique. Comme d'habitude je laisse pas mal d'erreurs et de fautes qui font grincer des dents derrière moi. Donc vais soigner ça avec toute la gratitude qui t'es dû.

Sinon, même si je croisais un peu les doigts pour que le contraire se produise, je me doutais que cette pièce ne serait pas aussi satisfaisante que les autres, notamment pour toi donc je vois bien ce qui en général te touche dans les textes dont je suis à l'origine. En fait disons que un peu comme ma récente "Lettre de Caïn à Abel" (bon en moins perché quand même) j'ai écris cette pièce dans le but de m'éloigner de ce que je fais d'habitude: autre cadre, plus de symboliques et des références plus marquées, etc.
Bref je voulais aussi rendre hommage à quelques oeuvres que j'ai lu il y a peu en vrac (Simone Weil, Erasme,...) car leur façon de voir la paix et l'humanité m'a assez fait réfléchir, et je tenais à en faire quelque chose, un peu à ma manière. Donc oui du coup ça devient un peu manichéen (chose que je n'aime pas à la base, mais bon) et très lyrique (le contraste Amérique en 1990 avec le style lyrique du Théâtre classique). 

Ta critique m'a été sincèrement utile (comme toujours) car elle m'aide vraiment à voir là où je dévie de ma voie dans cette pièce un peu différente. Je vois que la forme et le style demeurent maladroits à bien des endroits. Je vais observer ça pendant que je ferai les corrections. 

Pour les prochaines fois de toute façon, je repars encore sur des choses différentes, si tout va bien. Je ne sais pas encore exactement quoi... mais ce sera pas mal ( cyclops)

Merci beaucoup à toi pour cette longue critique qui est arrivé encore une fois bien vite !
Revenir en haut Aller en bas
Elfride
Plume Confirmée
Plume Confirmée
avatar

Féminin
Bélier Dragon
Nombre de messages : 376
Age : 17
Localisation : Sous le vieil arbre du village
Emploi/loisirs : Porter des fringues trop grandes
Humeur : Câline
Date d'inscription : 14/08/2015

MessageSujet: Re: Critique de "Treizième principe"   Dim 9 Juil - 21:11

Effectivement, je commence aussi à cerner ce qui me plait chez toi, enfin ce que t'écris, enfin c'est pareil, c'est entre autres que tu as une façon bien à toi de faire réfléchir et qu'on retrouve presque à chaque fois, même quand les sujets sont très très différents. Et là on voit que tu t'es éloigné de cette originalité et du coup l'angle est moins efficace. Mais indeed c'est vachement cool d'expérimenter, encore plus si tu fais hommage à des œuvres que tu aimes., je trouve ça super et en plus ça permet de faire évoluer ton style.
   De mon côté, j'aime la symbolique, mais pour le coup je me suis retrouvée un peu perdue ; peut-être que je suis passée dessus trop vite ou que ce sont des références que je n'ai pas, mais j'ai senti qu'il y en avait pas mal et que je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus x) Après ça dépend des goûts et de la culture de chacun donc c'est vraiment pas un souci en soi.
    Pour ce qui est du manichéen, il n'est pas mauvais en soi non plus, on peut en faire plein de choses comme, en l'occurrence, marquer une opposition pour servir un nouveau propos (je pense que c'est que tu voulais faire) mais ici en fait il était juste trop présent et éclipsait l'idée de base d'après moi.

    En tout cas je note que même lorsque j'accroche moins c'est toujours intéressant de te lire, tu as des idées originales, donc je sais pas à quoi tu carbures mais sache que c'est efficace x)


 Ah pis un dernier point qui n'a rien à voir, mais j'y pense en regardant ta signature : je me suis mise à lire Lovecraft drunken

_________________
Le roseau plie, mais ne cède qu'en cas de pépin.

Revenir en haut Aller en bas
Jarred
Plume Dorée
Plume Dorée
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 1119
Age : 5
Localisation : Je sais pas trop en fait... quelqu'un pourrait venir me chercher ?
Emploi/loisirs : Faire des trucs
Humeur : Je suis né après ma date d'inscription
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Critique de "Treizième principe"   Dim 9 Juil - 22:47

Je carbure en partie aux critiques du forum qui me font avancer et aux bonnes lectures  flower
Donc merci à vous.

PS: Lovecraft c'est bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critique de "Treizième principe"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critique de "Treizième principe"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Harmut, Rosa] Accelération, une critique sociale du temps
» [Benoît, Michel] Le secret du treizième apôtre
» Amélia Éroom et la prophétie du treizième évangile.
» Critique pour "Mystères et Mauvais Genres" Collectif *
» #1 - Critique "Los Bastardos"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des jeunes écrivains :: Les écrits, brouillons ou oeuvres d'art de nos membres :: Critiques-
Sauter vers: